La solitude et moi

Ca y est, l’été laisse sa place, tranquillement, à la mi-saison. Et dieu sait qu’on la kiffe la mi-saison !

giphy

La rentrée a amené pour moi son lot de changements. Des changements plus ou moins important qui m’ont poussé dans mes retranchements et m’ont obligé à faire face à moi même et au monde seule.

Et la solitude et moi, on est un vrai couple passionnel : on s’aime un jour et on se déteste le lendemain.

La solitude, cette connasse

Etre seule, c’est pas facile tous les jours. Tu aimerais partager un moment avec quelqu’un, tu aimerais parler, échanger, te balader, mais pas seule.

La solitude amène à plus de solitude quand on la craint. On se renferme sur soi, on se demande pourquoi on est seule et c’est là que vient la question existentielle du jour : qu’est ce que j’ai fait pour être si seule ?

Mais la solitude n’est pas un ennemi. C’est la nature de la relation que tu entretiens avec toi même qui peut l’être. Parce que être seul, c’est être avec toi. Autant te kiffer un minimum et te suffire sans quoi en effet, la solitude est un ennemi. Mais elle peut vite devenir ta meilleure alliée !

La solitude et moi

La solitude, cette amie

J’ai longtemps eu peur de la solitude. Peur d’être seule. Je n’arrivais à rien, je faisais n’importe quoi, et j’étais triste quand j’étais seule. Et puis je n’ai pas eut le choix : avancer avec elle où sombrer contre elle.

J’ai appris à me connaitre. J’ai appris à me détacher du regard des autres et à être heureuse avec moi même. Ca ne veut pas dire que j’ai mis mes amis à l’écart. Juste que mes moments seule étaient devenus précieux.

J’ai eu envie de faire du shopping seule, de profiter d’une exposition en prenant mon temps, ou pas. Boire un café à 16h et lire un livre avec une bière à 11h. Faire ce que je veux sans attendre rien de personne. A part de soi même.

Etre seule m’a permis de me retrouver. Savoir qui je suis, ce que je veux et ce que je ne veux pas. Mes amis m’appuient, me soutiennent, me font rire, me font vivre des moments uniques et sont là pour partager les petits instants comme les grands évènements. Mais malgré toute la bonne volonté du monde, il n’y a que toi qui peut découvrir qui tu es et tes amis suivront. Pas l’inverse.

La solitude et moi

La solitude, la meilleure amie de la sociabilité

Si tu arrives à être seule et à profiter de moments avec toi même, tu n’as pas à craindre que ta compagnie gène les autres.

Pour moi, la solitude m’a permis de me décomplexer et de déculpabiliser. Je suis moi et si tu es mon amie, c’est que tu m’acceptes en entier. Donc je n’ai aucune raison de ne pas aller vers toi et vers d’autres. Si je n’aime pas la soul, je n’irais pas à des concerts juste pour plaire à un autre. Si j’ai envie de faire une expo que personne ne veut faire, je n’en veux à personne, je fais ce que je veux par moi même ! Tout est question d’équilibre finalement.

La solitude, si tu t’en sers pour avancer avec toi même, elle te permettra d’avancer avec les autres.

La solitude et moi

Et toi, quel est ton rapport à la solitude ?

 

2 réflexions sur “La solitude et moi

  1. Causette & Gavroche dit :

    J’adore être seule pour lire, écouter de la musique ou écrire sur mon blog
    mais sincèrement qund je suis avec lui c’est autre chose !:) et c’est justement quand je suis seule que je médite e ça me permet d’avancer avec monsieur mais aussi avec mon entourage être seul ça permet d’être en exercice d’introspection j’adore. merci pour cet article 😉 tu es la bienvenue sur mon blog

Lache ton com, wesh.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s