Hormones ta mère !

Coucou.

J’annonce : j’ai mes règles. Voila. Et j’suis vénère ta mère.

giphy

Je sais que ça dépend des personnes mais moi, je suis littéralement à la merci de mes hormones. J’ai faim, je suis malade, je suis triste, je suis énervée comme jamais, bref les émotions se mélangent et j’en perds parfois tous mes moyens !

ATTENTION : Si tu es un homme, ne crois pas que tu n’es pas concerné. Be cool. On saigne 5 jours par mois sans mourrir putain.
ATTENTION BIS : Cet article ne contient pas de jolies photos de personnes zen, de jolies recettes ou autre. On parle de quelque chose de sérieusement douloureux. Et je savais franchement pas comment illustrer un tel sujet… if you know what i mean 😉

Les hormones et la nourriture

Je ne suis pas une grosse mangeuse. J’aime manger, j’adore les plats cuisinés, et je n’ai jamais fait un régime ou une cure detox ou quoi que ce soit de ce genre.
J’ai longtemps eut un problème non pas avec la nourriture mais avec mon ventre et ma vie de grande angoissée (je t’en parlais notamment ici) mais je ne me suis jamais empêchée quoi que ce soit.
Seulement 1 semaine par mois, rien ne va plus. Je suis malade pendant 2 jours, maux de ventre, pas d’appétit, pas bien. Et les 4 jours qui suivent, je mangerais n’importe quoi. Je peux me lever et avoir envie d’un sandwich mayo/chips/chèvre sans problème.

1 semaine par mois, je suis une sorte d’ogre qui doit concentrer sa faim sur une pomme ou un truc un peu plus sain qu’une baguette trempée dans de la mayo premier prix.
Quand je sais que mes règles arrivent, je fais des courses adaptées, en évitant d’acheter des trucs faciles à grignoter et pas forcément cool et je prends du muesli, des fruits, etc.
Durant la semaine de fringale, lorsqu’une crise de faim me prend, je pioche quelques pépites de muesli et je me fais un thé. J’essaye de boire à fond pour justement ne pas manger à la place et parce que ça m’aide à faire passer les maux de ventre et cie. De la même manière, lorsque j’ai mal, je me fais une bouillotte que je laisse sur mon bas ventre. La chaleur apaise la douleur mon pote.

Les hormones et les humeurs

En général, 1 semaine avant mes règles, le monde commence à m’agacer. Je suis plus fatiguer et je me plains plus souvent. C’est le premier signe de l’arrivée de ma passade associable.
Mes hormones sont assez violente avec moi. Tout comme la faim, ça arrive d’un coup. Je vais être de bonne humeur, tout va aller, je vais être super motivée à vivre une journée magique et là BAM j’arrive pas à mettre mon eye-liner ou ma commande Amazon arrivera en fait demain et le monde s’écroule.
De la même manière, les gens vont m’énerver. Ma patience laisse la place à mes tampons (pardon c’est pas jolie à imaginer mais ca donne une idée de l’état d’esprit). Je ne veux voir personne, je suis dans ma bulle et j’en deviens irritable et franchement pas agréable avec les autres.

Mais je me soigne ! Le truc, c’est que quand quelqu’un ou quelque chose m’énerve, je vais violemment insulter et pas être contente dans ma tête. Et je vais tout faire pour me concentrer sur autre chose et oublier ce qui m’a mis hors de moi.
Et si vraiment j’ai envie de rester dans ma bulle tranquillou bilou, et bien je le dis. Tout simplement. L’avantage des règles, c’est que quand on dit « j’ai pas envie, j’ai mes règles » les gens comprennent. Ou ne veulent pas en savoir plus. Dans un cas comme dans l’autre, la franchise n’a jamais été aussi bonne à prendre !

La gestion de tout ça

Il y a quelques mois, j’étais vraiment fatiguée de tout ça et je me suis prise à désespérer de vivre ça toute ma vie. Mais comme tout problème a sa solution et que la science fait de belles choses, j’ai décidé de prendre les choses en main. Si je ne suffisais pas à gérer la crise, ma gynéco le ferait.
J’ai donc changé de pilule, pour quelque chose de doser différemment, qui serait plus adapté à moi. Je parle au conditionnel parce que pour tout te dire, j’ai changé ma pilule il y a tout juste 2 mois et que ca y est je commence enfin à voir un changement ! Ca n’est pas un miracle non plus, j’ai toujours un peu mal au ventre, et je suis toujours irritable, mais avec mes astuces, ma gestion d’avant et ce changement là, je trouve déjà ma vie plus supportable et peut être, allez savoir, je survivrai 😉

Et toi (désolée si tu as un pénis / pas tes règles / ou si tu es un robot et que tes règles osef ca change rien dans ta vie) comment tu gères la crise ?

Lache ton com, wesh.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s