Lettre à mon moi plus jeune

Et ouai, parce que maintenant que j’ai 25 ans je suis (un peu plus) une adulte. Enfin…

giphy (1)

Qui dit 25 ans, dit remise en question. Pour moi, ça a plutôt été un retour en arrière, je m’explique.  Ces derniers temps, je me suis beaucoup rappelée la personne que j’ai été et ce que j’ai fait de ce premier quart de siècle. Pas de regret, pas mal d’erreurs, de rires, de réussites, de larmes et de blagues pas drôles.
En voguant sur le net, j’ai découvert l’existence de ce topic, « lettre à moi plus jeune » et je me suis dit que ce serait une bonne occasion de mettre des mots sur mes pensées de ces derniers temps, tout en espérant peut être tombée sur une jeune personne qui lit ce blog et qui pourrait comprendre mes conseils.

Histoire de pas vous barber avec une vraie lettre de 45732 caractères, faisons ici une liste des 10 conseils de mon old moi à mon young moi.

#1 – Détends toi la nouille

Tu es bien trop stressée pour une ado ma biche ! Honnêtement la chose la plus stressante à ton âge, c’est de rater le bus. Tu risques pas ta vie. Dis toi ça à chaque fois que tu sens la panique montée : « je ne joue pas ma vie« .

#2 – Tu vas souffrir, mais ça va te servir

Qu’il s’agisse de s’épiler ou de tomber amoureux, tu vas en baver ma fille. Mais tu vas aussi vivre de bons moments comme pouvoir mettre un pantalon léger et sentir la douceur de tes jambes fraîchement épilées sur le tissu (c’est teeellement agréable !) ou partir à l’aventure avec une personne qui arrive à te faire ressentir aussi vivante que faire se peut.
Ne t’empêche pas de faire les choses par peur de souffrir. Tu en souffriras plus quand tu seras plus âgée et que tu regretteras toutes ces aventures que tu n’as pas vécu par simple peur de souffrir.

#3 – Ne fume pas (connasse de jeune hippie!)

Sérieux meuf. J’arrive pas à arrêter cette merde même si j’ai toujours fumé moins de 5 clopes par jour. Ne fume pas. Ca va te mettre dans des états pas possible et si il faut, ça aura ta peau. Fumer n’est pas cool, c’est mortel. Au sens propre. Fumer pue et tue. Ne fais pas ça. Bordel.

Sans-titre-2

#4 – Ne te laisse pas faire

Tu regretteras d’avoir fermer ta jolie bouche quand tu te feras grassement insultée et tu seras complexée parce que tu n’auras pas dis à cette connasse qu’avoir des poils aux bras ne signifie pas que tu as joué dans Star Wars.
Ne te laisse pas faire parce que des insultes, des remarques pourries et des choses qui t’insupportes, tu devras y faire face toute ta vie. Et honnêtement, plus tard, tu seras contente de pouvoir dire les choses la tête haute, et avec une répartie inégalée. Oui mam’selle !

#5 – Sors de chez toi !

Tu as des vacances toutes les 5 semaines. Profites-en pour bouger ! Pars en famille, pars avec tes potes, pars avec ton mec mais barre toi ! Même un week-end, même à 20 km de chez toi. Pars à l’aventure, cultive ton amour de la liberté et ta curiosité !

#6 – Prends soin de tes amis

Tes amis sont les personnes qui seront potentiellement là pour toi toute ta vie. Prends-en soin. Défends les quand tu en auras besoin. J’ai perdu une de mes meilleures amies parce que je ne l’ai pas assez défendu quand elle se faisait harcelé au lycée. Je me sens responsable et fautive. Ne ressens pas ça.
Comme je te disais, ne te laisse pas faire, mais ne laisse pas non plus faire du mal à ceux qui te sont cher.

#7 – Ne laisse pas tomber parce que c’est dur !

Se lever à 5h tous les matins c’est dur. Mais tu te lèves pour faire quelque chose que tu aimes ! Et si les collègues sont des abrutis et ta patronne la pire des connasses, dis toi que tu vas apprendre plus, que tu vas leur montrer et que tu pourras le faire ton plus beau doigt d’honneur quand tu partiras pour mieux.
La difficulté ne doit pas être une excuse pour abandonner. Tu dois travailler et transformer cette difficulté en challenge. Relever ce défi sera une de tes plus grandes fiertés quand tu seras plus vieille. FONCE !

Sans-titre-1

#8 – Ne te rase pas. Siteuplééé

Ma fille, le rasoir est une grosse merde. Autant que la clope. Et que la téquila. NE-TE-RASE-PAS. Ta mère, ta tante et même la vierge Marie te supplieront d’arrêter parce que non tu n’es pas imberbe et non tu n’as pas de jolies et fins poils blonds comme ta copine Maud. Alors oui tu vas souffrir, non ça ne passera pas avec le temps, mais oui tu seras plus heureuse et moins complexée par ton corps.

#9 – La vie d’adulte n’est pas si à chier que ça

Alors certes si tu manges un Mac Do, tu prends du poids. Certes, si tu es malade, ta mère ne te feras pas de mot. Mais il y a tellement d’avantages à être adulte ! Le champs des possibles est infini, tout est à portée de main. Tu peux réaliser tes rêves, tu veux les vivre. Tout est plus concret mais toujours aussi drôle. Et tu peux garder ta part d’enfant pour autant. Les responsabilités ne sont pas si énormes que ça, tu verras 🙂 N’aies pas peur de grandir, c’est de la balle !

#10 – Kiffe chaque instant.

Tout simplement.

Sans-titre-3

3 réflexions sur “Lettre à mon moi plus jeune

  1. Sweet Judas dit :

    Ahah, rater son bus et le gros stress qui s’en suit… J’ai pas connu, je n’avais qu’un seul bus qui passait (à 7h05 très exactement), les joies de la campagne. Donc bon, si j’le ratais, que j’me planquais et que j’attendais que les remp’s partent de la maison, je pouvais passer la journée à glandouiller chez moi. Bon, je le faisais pas, mais j’aurais pu.
    Par contre, j’ai toujours été en retard (j’ai l’impression d’être en retard sur ma vie, de manière générale, peu importe l’âge) et je crois que je le serai toujours. J’aime bien, au moins, j’ai pas à devoir dire bonjour à tout le monde quand j’arrive dans une teuf. Je lève juste la main et je fais « Heeey, bonsoir gens inconnus, je suis en retard, ça pète le feu par ici ou bien ? ».

    J’aime beaucoup les conseils que tu t’auto-donnes, by the way. C’est rafraîchissant comme petit billet 🙂

    • so-everything dit :

      Ahahah le coup de la soirée remplie d’inconnue, c’est parfait je fais la même (le retard et le salut général)
      Merci pour tes commentaires, ça fait un bien fou de savoir qu’il y a quelqu’un d’autre que moi qui me lit ahah 😀

Lache ton com, wesh.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s