Tu veux faire quoi quand tu seras grand(e) ?

Ah cette question… Conquérir le monde Minus !

Je me suis vraiment longtemps PAS posée cette question. Tout était clair pour moi : je ne serai pas grande. Ca pue, on saigne tous les mois et ça semble choquer personne, on doit travailler le mercredi aussi et on a moins de vacances. POUR-QUOI-FAIRE ? Non, vraiment, j’avais moyen pas du tout envie de grandir. Et puis un jour comme ça, sans prévenir, j’avais 17 ans.

BAM dans ta gueule, gamine !

L’adolescence : ingrate jusqu’au bout

Et à 17 ans, tu dois gérer beaucoup de choses : les études, les hormones, apprendre à mettre un tampon, à embrasser avec la langue, à avoir ton bac, à conduire, et histoire de bien de te détruire durant cette période merveilleuse, en Février, on te demande :

Tu veux faire quoi plus tard ?

Et cette question parait si grave sortie de la bouche de ta conseillère d’orientation. Comme si tu n’avais qu’un seul choix. Comme si c’était Laurence Boccolini qui te demandait si c’était ton dernier mot à la question à 1 million d’euro. Bref, tu as la PRESSION.

tumblr_nhgghnFvOw1teue7jo1_1280

La première décision : la panique

Pour moi, je ne savais pas. En fait, je ne sais toujours pas. J’ai un énorme problème avec le fait de choisir. Cela fera l’objet d’un article. Tu es mon psy. Merci.
Pour tout te dire, je voulais être Indiana Jones le lundi, Lara Croft le mardi, Carrie Bradshow le mercredi, facteur le jeudi et actrice le vendredi. Tu t’imagines un peu la tête de ma conseillère quand je lui ai exposé mes plans.
Alors on s’est naturellement mise d’accord elle et moi : ce serait la fac.

La fac : lost in translation

 La fac, tout le monde y va, mais rares sont ceux qui savent pourquoi, et qui y restent. C’est un peu l’année des libertés. On vient d’avoir le bac, on quitte le cocon familial, FREEDOM bébé !

giphy

Pendant mon année de fac, j’ai eut le temps de me poser, de réflechir et de me demander ce que je voulais faire de mes journées. Etre payée oui, mais à quoi faire ? Et puis je suis tombée sur 99Frs de Fréderic Beigbeder, tout en regardant le diable s’habille en Prada. Ce serait journaliste mode ou communication.

Pour le journalisme, je pensais qu’il me faudrait monter sur Paris et Paris je t’aime mais de loin, ou quelques fois par an. Tu coûtes cher, tu n’es pas très aimable et tu es bien trop grande et grise.

Viser large

La communication est un univers large et changeant sans cesse. De quoi éviter l’ennui et évoluer selon mes envies. Je suis donc partie la dedans pour le moment.
Viser large permet de ne pas s’enfermer dans un univers dans lequel on est pas sûr de vouloir évoluer et permet aussi de découvrir plein de fonctions, de tâches, de métiers et de pouvoir se spécialiser en toute connaissance de cause.
Pour l’instant ça me va. J’évolue aussi dans le management et la vente (oui parce que je rêve aussi d’ouvrir un shop de planches à Hossegor hein voilà), on verra où cela me mène…

picjumbo.com_HNCK4444

5 conseils anti-panique

  • Liste tes envies. Je ne parle pas de nom de métier mais bel et bien d’envies, de passions, où as-tu des facilités ? Qu’est ce qui te donnerait envie de te lever le matin ? Ca te permet de cibler les domaines dans lesquels tu pourras t’épanouir.
  • Internet est ton ami. Avec les réseaux comme LinkedIn ou Viadeo, il est facile de se mettre en relation avec des professionnels de tous milieux. Ainsi, tu peux préparer une liste de questions et les envoyer par mail, discuter, appeler une personne qui travaille dans une branche qui te tente. Et cela te fera une connaissance à garder précieusement au cas où 😉
  • Va voir par toi même. Aujourd’hui, il est assez facile d’obtenir une convention de stage (même via Pôle Emploi si tu n’es pas étudiant). Faire un stage te permettra de voir si, réellement, ce métier te plait ou non.
  • Relativise. Tu ne joues pas ta vie. Si tu te lances dans un domaine et que tu as peur d’y passer toute ta vie et de t’ennuyer, tu as tord. Au pire, tu t’ennuies et tu changes ! La vie est une aventure. Si on ne tente pas les choses et si on ne prend pas de risques, si on ne change pas, alors oui la vie sera ennuyeuse et sûrement que tu te réveilleras un jour à 80 ans avec plein de remords de ne pas avoir VECU.
VeniceZoom

Mieux vaut commettre des erreurs que d’avoir des regrets. C’est pas moi qui l’ai écrit, mais c’est moi qui te le dis.

Et toi, tu veux faire quoi quand tu seras grand(e) ?

7 réflexions sur “Tu veux faire quoi quand tu seras grand(e) ?

  1. John Len dit :

    La fameuse question. Je suis étudiant en cinéma, j’ai envie d’en faire, mais ça me paraît tellement improbable que le doute est presque plus grand que l’envie, c’est triste haha

    • sooeverything dit :

      C’est un domaine où le réseau marche presque mieux que les études… A toi de te créer et de faire passer l’envie avant le doute. Quitte à te poser des questions sur ton avenir, poses toi les bonnes et trouves une réponse pour chacune, après seulement tu pourras te décider à poursuivre ou non dans cette voix je pense 🙂

  2. Selena tikita dit :

    Je veux être heureuse, trouver la paix quoi qu’il arrive, affronter toutes mes peurs, et rester ton amie.
    ( en vrai, je veux être poète t’asvu )

  3. parlonspeusortonsplus dit :

    Salut
    Je découvre ton blog et cet article pile au bon moment. L’année dernière j’étais étudiante en compta et l’année prochaine je change pour être acheteuse textile: nouvelle école, nouvelle ville… ( je raconte un peu ma vie )
    Bref comme tu dis la vie est une aventure 🙂

  4. katymepoyahn dit :

    J’aime votre article ^-^ l’annèe derniere j’ai eu mon bac et j’etais orienter vers electrotechnique mais j’ai pas envie d’etudier ça ni de travailler dans ce domaine donc j’ai bloquè l’annèe et je suis entraine de preparer une procedure campus france pour aller etudier en france et je veux changer la filliere vers l’anglais parce que j’ai toujours l’aimer , plus je veux devenir interprete mais mes parents n’ont pas aimer cet filliere parce qu’il veulent que j’etudie la PACES , mais ils comprenent que c’est mon avenir et que j’ai droit de faire ce que je veux . Peace ^-^

    • sooeverything dit :

      Wah!! Tu dois être vraiment heureuse de ce changement 🙂 Je suis contente que cet article parle autant, et ça fait plaisir de partager ses doutes et les risques qu’on a pris ! Un grand bravo pour ton courage 🙂

Lache ton com, wesh.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s