Le sexe et les femmes

Hello toi !

T’es prêt pour Noel ? Parce que comment te dire que personnellement, je suis déjà à fond les sapins !

Aujourd’hui, je viens te parler d’un sujet qui me tient à cœur : le sexe.
J’adore le sexe. J’ai eut différents partenaires dans ma vie, plus ou moins bons, et beaucoup de discussions autour de ce sujet.

ATTENTION ! D’entrée de jeu, cet article n’a rien de féministe. Je ne vais pas dénoncer les préjugés liés au sexe pour les femmes par rapport au sexe pour les hommes.
Je vais juste parler des femmes, et du sexe. Lire la suite

Of the Week : Si le verre est à moitié vide, ajoutez de la vodka

Bonjour toi,

D’entrée je te préviens, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, ta réputation, et tout le travail que tu as fourni ces 5 derniers mois pour oublier Tom, ton ex.

Si le verre est à moitié vide, ajoutez de la vodka

Il est vrai que c’est un conseil que j’ai longtemps suivi. Et puis je n’ai plus digéré la vodka. Genre plus du tout. Vraiment, tu veux pas savoir à quel point. NO WAY.

A défaut d’ajouter de la vodka, j’ai donc décidé d’y ajouter de l’humour et des réponses à mes questions. 84 au total.
84 questions sur le sexe, les relations amoureuses, les potes et le reste. 84 questions auxquelles mon gourou, ma Jésus, ma Beyoncé, mon maître incontesté, mon auteur phare a répondu : Marion Michau *coeur avec les doigts*

Ce bouquin est bourré de répliques cultes et autres phrases qui piquent, qui font rire, ou réfléchir. Petit florilège pour toi public :

J’ai l’impression d’être aussi énigmatique q’une vitrine de charcutier-traiteur

C’est en général le moment où les copines arrivaient à m’ouvrir les yeux au pied de biche

Je l’avais dans la peau, un peu comme du psoriasis

Marion michau si le verre est a moitié vide ajoutez de la vodka

Marion Michau, mon héro

Parce qu’elle n’en est pas à son coup d’essai, Marion Michau a aussi régalé ma vie avec son délicieux Les crevettes ont le cœur dans la tête, dans lequel elle racontait ses mésaventures pour trouver l’homme, le bon quand on a la trentaine.

Marion Michau sait parler. Et écrire. En fait, elle écrit comme elle parle.
En lisant ses livres, j’ai clairement eut l’envie de me servir un mojito comme si j’allais boire l’apéro avec une copine.
Et elle vise juste. Moi même qui n’est pas encore 30 ans je me reconnais dans la plupart des situations. Pas parce que je suis plus mature que mon âge mais plutôt parce que les situations et sa manière de nous les raconter parlent à tous les âges et tous les caractères. De Yvonne la coincée, à Gertrude la bimbo en passant par Paola la casée depuis ses 15 ans, et bien sûr moi l’alcoolique fêtarde célibatârde.

Marion Michau c’est ta copine, celle qui te rappelle que non tu ne peux décemment pas rappelé ton ex Patrick qui t’as quitté pour ta soeur, qui te rappelle que de toute façon « Patrick, c’était un bel enculé et qu’il était pas drôle du tout ».
Marion Michau elle va trouver les mots et tu voudras  lui offrir la prochaine tournée de mojito. Vraiment.

Marion michau si le verre est a moitié vide ajoutez de la vodka

Merci Marion.

Who’s back

Je sais, ça fait un bail. Tu deviens quoi toi d’ailleurs ?

Pour moi, 2017 a été une année tellement importante ! L’année la plus à l’image de qui je suis et de ce que je veux faire de ma vie. Explications.

Le départ

Ça a été 4 années magiques. J’ai découvert Montpellier un peu par hasard, au détour d’un projet tombé à l’eau. Ma meilleure amie allait y passer quelques années et m’avais soumis l’idée de l’accompagner et de vivre une coloc avec elle.

J’ai fait les plus belles rencontres, eut les meilleurs jobs, vécu les meilleurs moments.

Et puis, une succession de signes, d’événements m’ont amené à reconsidérer ma vie montpelliéraine.

En Janvier 2017, je quittais donc ma ville de coeur.

L’envol

J’ai la chance d’avoir des parents en or, qui m’encourage et m’aident au mieux dans mes choix de vie. Aussi quand je leur ai annoncé que je prenais quelques mois pour me concentrer sur moi, il m’ont ouvert la porte de la maison pour que j’y dépose mes affaires tout le temps qu’il me faudrait.

J’ai toujours rêvé de voyager. Je suis une curieuse du monde, une aventurière du quotidien et une amoureuse de tout ce que cette planète nous offre, des gens, des paysages, de tout. Alors aussitôt mes affaires posées dans ma chambre d’ado, je partais pour la Tunisie. C’était mon premier voyage hors U.E. Mon premier passeport EVER.

Il a été le premier d’une longue liste :

  • Thailande
  • Cambodge
  • Vietnam
  • Indonésie
  • Sri Lanka
  • Une bonne partie de la France
  • Palma de Majorque
  • Maroc

– Est ce que tu voudrais des articles détaillés sur ces voyages que j’ai fait avec une amie pour la plupart, en backpack ? –

La révélation

J’ai eut quelques semaines de césures cet été, durant lesquelles je ne voulais pas voyager mais plutôt vivre une vraie aventure humaine, et pousser mes limites encore un peu et me couper de tout.

J’ai donc passé un mois à jouer les animatrices dans une colo de Surf pour adolescents, sur Seignosse. Mes premiers pas de surfeuse, les retrouvailles de la « bulle colonie de vacances » et une révélation, un coup de foudre pour chacun des moments passés là bas.

J’ai eut des échanges tellement riches, j’ai fait des rencontres tellement belles, j’ai repoussé mes limites tant physique et mentales, je me suis dépassée et surprise.

Et surtout, je me suis découvert une véritable passion pour le surf, moi qui suis déjà une amatrice des sports de glisse, et surtout je suis tombée amoureuse du Sud Ouest.

Le retour

Voyager a été la plus belle chose qui puisse m’arriver cette année. Mais j’ai aussi eut besoin de me retrouver, de me poser, de réflechir à toutes ces aventures. Ne pas s’emballer à adopter un mode de vie que je ne suis pas certaine d’assumer.

Et puis j’ai eut envie de stabilité, et de nouveaux challenges.

Je me suis donc mise au défi de me poser. De trouver un travail qui propose de jolis challenges, de me lover dans un appartement qui me ressemble, dans une ville où je pourrais me sentir chez moi, tout en restant l’aventurière du quotidien que je suis.

Je veux me dire que des découvertes, des échanges, des challenges et une quête de soi ne se fait pas qu’au travers des voyages. Et que je n’ai pas besoin de partir au bout du monde pour ça.

Voyager est une passion, pas un quotidien. Pas encore.

Alors me voilà en train de t’écrire dans un train, entre deux annonces du Bon Coin et avec la boule au ventre de ne pas réussir mais d’essayer au maximum.

Concernant le blog ?

Vous m’avez manqué. Et j’ai envie de reprendre les choses en main, proposer, partager, découvrir, évoluer au travers des Avions en Papier.

Alors je vais tenter des choses, des sujets, des formats, je vais m’amuser et me pousser à développer un blog qui me tient à coeur, que j’ai adoré et que j’aime toujours passionnément.

Alors, tu me suis ?

Sunday @ Palma

Bonjour toi,

Alors ce mois de Décembre, tu l’aimes ou tu l’adores ? Moi je m’y fais…

giphy

La semaine dernière, je me baladais dans Montpellier et je suis trombée sur un endroit plutôt intriguant : Palma.

Ni une, ni deux, j’ai pris mon ordi sous le bras et suis entrée dans cet endroit atypique.
Palma est en fait un café boutique. Un café boutique qui te propulse à New York selon moi.
L’endroit fait penser à un grand entrepôt aménagé pour l’occasion.

Une boutique…

Palma se divise en deux parties : une partie boutique et une partie café.
La partie boutique propose un large choix d’articles :

  • papéterie
  • épicerie fine
  • vêtements
  • chaussures & accessoires
  • décoration, etc

Tu peux y trouver de tout. Les produits sont à l’image de l’endroit : simples, minimalistes, purs.
Il y a un espace essayage, avec le plus grand miroir du monde. Voilà, c’est dit.

Palma café boutique montpellier

Palma café boutique montpellier

… et Un café

De l’autre côté, tu peux te poser pour déguster un cocktail maison (et très très bon) ou un café, ou ce que tu veux en fait. Le mobilier est là aussi très épuré… et à vendre !

Pour moi, le choix est sans appel : je prends un grand café et je m’installe sur la table haute, collée à la vitrine pour regarder la vie passée sur le boulevard du jeu de paume

Palma café boutique montpellier

Palma café boutique montpellier

Palma café boutique montpellier

Verdict ?

C’est un endroit génial. Le cadre est atypique, il manquait vraiment un endroit comme celui ci au centre ville !
Les deux personnes qui gèrent l’endroit sont vraiment sympa, souriantes, et disponibles. J’ai beaucoup aimé leur accueil.
La décoration a fini par me convaincre. Comme je le disais plus haut, ça me fait penser à ces cafés / boutiques new-yorkais avec ses grandes hauteurs sous plafonds, ses grosses ampoules qui illuminent l’espace et ce vide intelligent qui rempli l’espace. On respire et on s’apaise dans cet endroit.

Palma café boutique montpellier

Alors, on s’y retrouve ?

Infos pratiques :
Palma café boutique
32 Bd du Jeu de Paume
Montpellier
Ouvert du mardi au samedi, de 9h à 19h
Facebook – Instagram

La solitude et moi

Ca y est, l’été laisse sa place, tranquillement, à la mi-saison. Et dieu sait qu’on la kiffe la mi-saison !

giphy

La rentrée a amené pour moi son lot de changements. Des changements plus ou moins important qui m’ont poussé dans mes retranchements et m’ont obligé à faire face à moi même et au monde seule.

Et la solitude et moi, on est un vrai couple passionnel : on s’aime un jour et on se déteste le lendemain.

La solitude, cette connasse

Etre seule, c’est pas facile tous les jours. Tu aimerais partager un moment avec quelqu’un, tu aimerais parler, échanger, te balader, mais pas seule.

La solitude amène à plus de solitude quand on la craint. On se renferme sur soi, on se demande pourquoi on est seule et c’est là que vient la question existentielle du jour : qu’est ce que j’ai fait pour être si seule ?

Mais la solitude n’est pas un ennemi. C’est la nature de la relation que tu entretiens avec toi même qui peut l’être. Parce que être seul, c’est être avec toi. Autant te kiffer un minimum et te suffire sans quoi en effet, la solitude est un ennemi. Mais elle peut vite devenir ta meilleure alliée !

La solitude et moi

La solitude, cette amie

J’ai longtemps eu peur de la solitude. Peur d’être seule. Je n’arrivais à rien, je faisais n’importe quoi, et j’étais triste quand j’étais seule. Et puis je n’ai pas eut le choix : avancer avec elle où sombrer contre elle.

J’ai appris à me connaitre. J’ai appris à me détacher du regard des autres et à être heureuse avec moi même. Ca ne veut pas dire que j’ai mis mes amis à l’écart. Juste que mes moments seule étaient devenus précieux.

J’ai eu envie de faire du shopping seule, de profiter d’une exposition en prenant mon temps, ou pas. Boire un café à 16h et lire un livre avec une bière à 11h. Faire ce que je veux sans attendre rien de personne. A part de soi même.

Etre seule m’a permis de me retrouver. Savoir qui je suis, ce que je veux et ce que je ne veux pas. Mes amis m’appuient, me soutiennent, me font rire, me font vivre des moments uniques et sont là pour partager les petits instants comme les grands évènements. Mais malgré toute la bonne volonté du monde, il n’y a que toi qui peut découvrir qui tu es et tes amis suivront. Pas l’inverse.

La solitude et moi

La solitude, la meilleure amie de la sociabilité

Si tu arrives à être seule et à profiter de moments avec toi même, tu n’as pas à craindre que ta compagnie gène les autres.

Pour moi, la solitude m’a permis de me décomplexer et de déculpabiliser. Je suis moi et si tu es mon amie, c’est que tu m’acceptes en entier. Donc je n’ai aucune raison de ne pas aller vers toi et vers d’autres. Si je n’aime pas la soul, je n’irais pas à des concerts juste pour plaire à un autre. Si j’ai envie de faire une expo que personne ne veut faire, je n’en veux à personne, je fais ce que je veux par moi même ! Tout est question d’équilibre finalement.

La solitude, si tu t’en sers pour avancer avec toi même, elle te permettra d’avancer avec les autres.

La solitude et moi

Et toi, quel est ton rapport à la solitude ?

 

Sunday @ Drawing Room 2016

Hello !

Qui dit rentrée dit petit bain de culture. Et quoi de mieux qu’un tour à La Panacée pour ça !

giphy

Le week-end dernier avait lieu l’annuel Drawing Room de La Panacée. Au programme de cette année , du dessin, des claques visuelles, et de l’open space.
Le thème de cette nouvelle édition était : « outiller le dessin »

Les mots issus de la définition du terme « outiller » – machine, élément, structure, activité intellectuelle- se retrouvent dans les ramifications du modernisme. […] Il existe deux groupes dans cette exposition : d’un côté du mur, un ensemble d’oeuvres qui établit un lien entre corps découpé et corps du dessin par le biais de manipulations de matériaux, de techniques renversées; de l’autre côté, des oeuvres associent des structures mentales ou corporelles au diagramme.

Personnellement, j’ai adoré cette exposition. Le thème est malin, très bien respecté par les artistes, et on prend parfois des claques de beauté. Vois plutôt…

Drawing room 2016 panacée Montpellier

Drawing room 2016 panacée Montpellier

Drawing room 2016 panacée Montpellier

Drawing room 2016 panacée Montpellier

Drawing room 2016 panacée Montpellier

Drawing room 2016 panacée Montpellier

Drawing room 2016 panacée Montpellier

Et toi, tu l’as vu cette expo ? Tu en as pensé quoi ?

Les poils et la féminité

L’été est là. Le moment est donc venu d’épiler tes gambettes, ton maillot, tes aisselles, etc. Tel un oignon, enlève une couche.

Aujourd’hui j’aimerais te parler de ce sujet encore très tabou chez les filles : les poils.

giphy (3) Lire la suite

La pression de l’été

L’été arrive vite. Même si ça ne se voit pas quand tu lèves les yeux vers ta fenêtre giflée par la pluie…

giphy

Qui dit été dit fiesta, plage et festivals. Le rêve absolu. Seulement voilà, pour moi, il s’agit aussi d’une saison où la pression est grande : celle de réussir son été. Lire la suite

Sunday @ Vide dressing aux Demoiselles de Montpellier

Coucou toi !

Alors ce Grand Bazar sur Montpellier, tu as fait des affaires ?

Je n'ai pas du tout besoin de ça mais je l'ai eut à 2€ !!

Je n’ai pas du tout besoin de ça mais je l’ai eut à 2€ !!

Ce dimanche, j’ai découvert le délicieux café Les Demoiselles de Montpellier à l’occasion d’un vide dressing. Et je t’en parle… MAINTENANT. Lire la suite

Avantages et inconvénients des petits seins

Oui madame, oui môsieur, vous avez bien lu : je vous parle boobs aujourd’hui.

giphy (1)

Dans ma quête biennal (NOUVEAU MOT ! qui se passe tous les 2 ans) d’un maillot de bain, je me suis aperçue que les petits seins étaient de plus en plus nombreux, et qu’ils étaient au centre de bon nombre de discussions.
J’ai donc eut l’idée d’écrire ici, une petite liste des avantages et inconvénients d’avoir, comme moi, une petite poitrine. Lire la suite